La cloche sonne. Sept minutes sont passées et la salle Kant prend vie. Les étudiants de l’IEE-ULB changent de place pour rencontrer les alumni qui animent la table suivante. Ils demandent : « Qu’avez-vous fait pour arriver où vous êtes aujourd’hui ? ». « Est-ce que c’est ce que vous vouliez faire ? »

C’est le premier rendez-vous des « Jeudi du Mentorat » organisé par l’Institut d’Etudes Européennes de l’Université libre de Bruxelles, la professeure et experte en accompagnement professionnel Monique Chalude guide l’audience tandis que mentorés et mentors partagent leurs espoirs, leurs expériences, leurs peurs ainsi que leurs leçons de vie.

Alors que les tableaux de papier se remplissent de mots-clés et d’idées, des souvenirs refont surface. “A l’Institut j’ai rencontré des étudiants qui sont devenus des amis, des mentors… C’est ici que j’ai rencontré mon épouse”, dit Kader Chérigui, un diplômé en Economie européenne de la promotion de 1994, et président de l’association des alumni de l’IEE-ULB.

Pour Martina Barbero, une diplômée du master en Etudes européennes de 2011, le mentorat est une manière de partager des expériences qui peuvent ouvrir des portes. « J’ai fini par entreprendre une carrière dont je ne connaissais même pas l’existence quand j’étudiais encore à l’IEE. J’avais donc vraiment envie de montrer aux étudiants qu’ils ont un large éventail de possibilités devant eux » qui dépasse tout ce qu’ils peuvent s’imaginer.

Des trajectoires professionnelles en rapport avec la construction européenne

Ce qui partit de l’intuition que les trajectoires de nos alumni sont extraordinaires se transforma en une étude sur les trajectoires professionnelles et la mobilité géographique des alumni de l’IEE-ULB, menée par Professeure Ramona Coman, Directrice de l’Institut d’Etudes Européennes, elle-même une alumna de la promotion de 2003. .

Nous avons été heureux de découvrir que la plupart ont réussi à avoir une carrière dans les institutions européennes ou dans d’autres secteurs d’activités, pratiquant une grande variété de ‘métiers de l’Europe Ramona Coman, Director IEE-ULB

Avec l’aide des étudiants Jean Duclos, Julien Bourgeois et Cristina Dobrisan, Professeure Coman a recherché la mobilité et les trajectoires professionnelles de 1.562 diplômés de l’IEE-ULB de 2003 à 2015.

Ils découvrirent que la majorité des diplômés de l’Institut viennent de 24 des 28 Etats membres bien que, et ce y compris la Belgique, 42 pays soient représentés dans le réseau alumni de l’IEE-ULB.

Stages et employabilité

Un des résultats de l’étude à souligner est la courte période qui s’écoule entre le stage et l’insertion dans le monde du travail. Les diplômés de l’IEE-ULB passent entre 5 et 10 mois en stage avant de décrocher leur premier emploi.

Une analyse plus approfondie de la promotion de 2015-2016 a démontré que 53% des diplômés sont devenus salariés l’année suivant l’obtention de leur diplôme.

 

Et ensuite ?

Alors que la salle se vide, les mentors et les mentorés continuent leurs conversations dans les couloirs. Ils boivent et mangent ensemble, discutent et rêvent ensemble, et de nouveaux liens se forment. Au prochain “Jeudi du Mentorat”!

*L’étude et les séances de mentorats sont possible grâce au soutien du “Fonds encouragement à l’enseignement en études européennes 2018-2019”