À propos du livre “Tracing the politicisation of the EU”

Ce nouvel ouvrage, publié par Palgrave Macmillan, présente une approche innovante et politiquement consciente du concept de politisation en tant que phénomène hétérogène. Il fournit un large éventail d’informations pour alimenter le débat sur la politisation de l’UE et sa relation avec la démocratie et transcende l’opinion selon laquelle la politisation est un facteur “contraignant” pour l’intégration de l’UE pour y voir également des éléments habilitants. Il a été édité par Taru Haapala et Ávaro Oleart avec le soutien du réseau Jean Monnet “OpenEUdebate : Matching politics with policy” (Jean Monnet-Erasmus REF : 600465-EPP-1-2018-1-ES-EPPJMO-NETWORK), coordonné par Elena García-Guitián à l’Universidad Autónoma de Madrid (2018- 2022) et dont l’IEE-ULB est partenaire.

Il comprend 13 chapitres, divisés en trois sections : La politisation de l’UE en tant que polarité, les médias sociaux dans la politisation de l’UE et les récits et modèles de politisation de l’UE.

Introduction

Partant de l’idée que les controverses politiques sont ancrées dans le cadre même de l’intégration européenne, ce volume se concentre sur la relation entre la politisation et la démocratie européenne. Les contributeurs à ce volume édité retracent les différentes manières de comprendre la “politisation” avant et après les élections européennes de 2019. L’objectif est de proposer des réinterprétations constructives de ce concept pour la poursuite des recherches dans ce domaine. Englobant différentes approches, l’ouvrage montre une pluralité de perspectives et fournit des outils analytiques innovants pour donner du sens au phénomène de la politisation dans le contexte de l’UE.

Partant du principe que la politisation de l’UE peut être considérée à la fois comme un vice et une vertu selon la manière dont elle se produit, les auteurs analysent dans quelles conditions elle a une influence positive ou négative sur la démocratie européenne. Soulignant que les chercheurs doivent être conscients des hypothèses normatives qui sous-tendent la conceptualisation de la politisation, l’ouvrage montre comment de nombreuses caractéristiques de la politique européenne qui se sont intensifiées pendant la pandémie de Covid-19 étaient déjà présentes auparavant.

“Tracing the Politicisation of the EU” intéressera les étudiants et les chercheurs en études européennes, politique comparée, médias et communication, théorie politique et sociologie politique.

Pour en savoir plus, retrouvez l’article originale, en anglais en cliquant ici.