Institut d'etudes Européennes
De l'Université libre de Bruxelles


Discours des autorités de l'IEE à l'occasion de la proclamation des diplômé.es de la promotion 2016-2017

Cette fin d’année académique est pour vous un nouveau départ. Nous espérons que vous nous reviendrez à certaines occasions et que vous nous tiendrez au courant de vos réalisations. Nous vous souhaitons une carrière et une vie professionnelle conformes à vos aspirations et à vos intérêts.

Discours des autorités de l'IEE à l'occasion de la proclamation des diplômé.es de la promotion 2016-2017

 

 

Madame la Vice-rectrice Nathalie Vaeck, Monsieur le Doyen Andrea Rea, Monsieur le Président Yves Coppieters,

Chers collègues membres du corps académique, scientifique et administratif de l’IEE,

Chers nouveaux diplômés,

Chers parents et amis,

 

Voici venu le moment de la proclamation de la 54ème promotion diplômée de l’Institut d’études européennes de l’ULB.

C’est un honneur pour Ramona Coman, notre Directrice et moi-même de procéder à cette proclamation.

Cette année nous sommes particulièrement heureuses car nous allons procéder à la proclamation des étudiants diplômés des divers programmes en études européennes de notre IEE, de la Faculté de droit et de criminologie, et de la Faculté de Philosophie et sciences sociales.

En fonction des événements qui marquent l’Union européenne, chaque promotion est évidemment spécifique.

Cette année académique 2016-2017 qui se clôture a été marquée par d’importants développements politiques au niveau mondial : il suffit de songer à l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis et à ses conséquences au plan des relations transatlantiques ou aux nouveaux attentats terroristes commis, entre autres sur le sol européen. L’année dernière, 2015-2016, pendant laquelle certains d’entre vous étaient déjà parmi nous (je pense évidemment aux diplômés du master en études européennes en deux ans) restera sans doute dans les mémoires comme l’année de toutes les crises de l’UE (crises des réfugiés, de la sécurité intérieure, référendum sur le Brexit etc). Ces crises sont sans aucun doute différentes de celles qui par le passé ont façonné dans une large mesure le projet européen. Elles sont différentes car la détérioration des conditions économiques et sociales dans de nombreux Etats membres, le Brexit, la crise des réfugiés ont remis en question l’avenir du projet européen et sa raison d’être. Plus d’Europe n’est plus souhaitée par certains. Une ‘Union sans cesse plus étroite’ ne fait plus partie des aspirations politiques du moment. Mais, pour beaucoup d’entre nous, moins d’Europe n’est guère envisageable ni souhaité. Ces crises récentes invitent à une nouvelle refondation du projet européen, idée politique qui marque la fin de votre parcours en études européennes.

Cette année 2016-2017 représente une certaine sortie de crise. Nous en voulons pour preuve

  • la digestion lente et difficile de la perspective du Brexit, le lancement des négociations avec le RU, mais aussi les résultats plutôt rassurants de certaines élections dans certains Etats membres de l’UE, comme aux Pays-Bas, en Autriche et en France. Comme certains des collègues l’ont souligné à plusieurs reprises, le Brexit ne doit pas conditionner l’avenir de l’UE.
  • Une 2ème preuve de la sortie de crise est la reprise de la croissance et de l’emploi, mais qui est à traiter avec précaution et regard critique car ce bilan homogène à l’échelle européenne présenté par Jean-Claude Juncker dans son discours sur l’état de l’UE la semaine passée cache mal les déséquilibres socio-économiques et les disparités grandissantes entre les différentes régions en Europe, comme souligné récemment par les collègues Nathalie Brack, Amandine Crespy et Ramona Coman dans une carte blanche de l’IEE.
  • Une 3ème preuve de la sortie de crise consiste dans la volonté de maintenir les citoyens européens et les Etats membres dans une construction politique unie, démocratique et solidaire, comme annoncé par le Président de la Commission JC Juncker dans son discours précité. Ce discours n’a pas été reçu ou compris de la même manière partout en Europe. Jugé trop optimiste, voir même irréaliste par ceux qui souhaitent que l’UE devienne une juxtaposition de coopérations renforcées, il a été reçu avec enthousiasme par ceux qui, au contraire, estiment que le moment est venu pour participer à la refondation d’une UE plus démocratique, unie et solidaire.

 

Chers et chères nouveaux diplômé(e)s,

 

Ces événements ont certainement marqué votre parcours parmi nous ; vous en avez certainement discuté entre vous et avec vos professeurs ou assistants.

Vous avez choisi d’étudier l’intégration européenne quand sa désintégration menaçait. Dans le contexte politique très animé du Brexit, vous avez dû peut-être convaincre vos parents et/ou vos ami(e)s que se spécialiser dans le domaine de la politique, de l’économie et du droit européen est encore un domaine porteur d’avenir.

Les raisons pour lesquels vous avez fait ce choix vous les connaissez mieux que nous.

Nous espérons que le programme d’enseignement que vous avez suivi vous aura donné les clés pour comprendre et analyser de manière critique, mature et réfléchie les différentes facettes de l’Union européenne, telle qu’elle est ou telle qu’elle doit être.

Les défis et les opportunités du monde de demain seront les vôtres : nous espérons que vous êtes aujourd’hui bien armés intellectuellement pour entamer le début de votre vie professionnelle et pour trouver – comme professionnels ou comme citoyens - des solutions intelligentes et audacieuses aux problèmes actuels/nombreux de la construction européenne.

Nous espérons que ce parcours et cet environnement multiculturel et multilingue qui caractérise l’IEE dans son fonctionnement quotidien vous auront apporté un enrichissement intellectuel, sur lequel vous pourrez construire votre avenir professionnel.

Durant vos études à l’IEE, vous avez fait preuve de dynamisme et d’un réel désir d’apprendre en dehors des salles de cours. Vous avez nourri l’agenda des activités de l’IEE en proposant de nombreux séminaires, débats et moments de socialisation.

Merci de nous avoir apporté un regard neuf, de nous avoir ainsi fait progresser puisque l’enseignement est un processus d’échange et de dialogue.

Cette fin d’année académique est pour vous un nouveau départ. Nous espérons que vous nous reviendrez à certaines occasions et que vous nous tiendrez au courant de vos réalisations. Nous vous souhaitons une carrière et une vie professionnelle conformes à vos aspirations et à vos intérêts.

Au nom de tous les membres de l’IEE, nous vous félicitons chaleureusement. A toutes et tous, bonne route et bon vent !

Chers collègues, chers étudiants, chers parents, chers amis,

Nous tenons à remercier tous les membres du corps académique et scientifique pour leur dynamisme de même que notre personnel administratif et tout particulièrement Maria-Isabel Soldevila (notre responsable des relations publiques et gestionnaire de direction), Marie Thérèse Teixeira, Françoise Van Den Broeck, Pierre Vierezet, Mathieu Bogaerts, Michela Arcarese et Dominique Dembour.